Cependant, leur rancune n’est pas envers l’État lui-même, mais plutôt avec un groupe sélect de personnes qui, selon eux, ont ruiné la vie de leur père. Pour enlever la vie d’un homme? The hit 2015 Netflix documentary brought his story out of Manitowoc and put it in front of the masses. But it's not just Steven Avery, or his nephew Brendan Dassey (also convicted, and currently serving a prison sentence), that have gained worldwide notoriety. Following the release of the series, and the media frenzy that followed, Avery's mother made headlines with some unfounded claims that she thought Teresa might still be alive. He worries about them constantly. « Je veux dire, une seule personne peut répondre à cela et ce serait Teresa, mais elle ne peut plus y répondre. Il dit qu’il l’aime, qu’il l’a toujours aimée, qu’il nous aime – je sais qu’il le fait, mais il le montre aussi de la mauvaise façon. « Parce que je pense à ce qui pourrait m’arriver, juste comment, tu sais, fou et en colère [I’d be] … Et pour savoir tout ce qu’il a fallu c’était un test ADN. Pendant les 18 années où Avery a été emprisonné à tort pour le viol de Penny Beerntsen, il n’a pu entrer en contact avec ses enfants que pendant les heures de visite. Bill a été le premier à briser le silence radio en 2009, quand il s’est assis pour une interview avec FOX 11 deux ans après le renvoi d’Avery en prison pour le meurtre de Teresa Halbach. « Mon nom de famille s’est amélioré », a déclaré Steven Jr. Crime Watch Daily. Alors que la majorité a naturellement gardé un profil bas, certains d’entre eux ont révélé des détails sur la vie de la famille Avery. « Mon témoignage a envoyé un innocent en prison », écrit Beernsten dans un article publié par Le projet Marshall. Concerning Steven Avery's parents, Ferak wrote: If Avery is truly innocent, the family hopes Zellner can work her magic sooner than later. At one point, Allan told Dolores to "get me off that god damn camera". « Peut-être que j’essaierai d’avoir une relation avec lui; je ne sais pas encore à ce stade », a déclaré Steven Jr. Crime Watch Daily, ajoutant: « Il mérite de me connaître. The Averys have new hope for an appeal and possibly an overturned conviction thanks to the help of Steven Avery’s new lawyer, Kathleen Zellner. » Je sentais que j’étais le seul à prendre des responsabilités. Alors que Bill a fait un argument solide pour l’innocence de son père pendant la Crime Watch Daily spécial, il a admis qu’il y avait peut-être une petite chance que son père ait tué Teresa Halbach. What now for Making a Murderer's Steven Avery? We earn a commission for products purchased through some links in this article. ». » Il a chanté la même chanson quand il s’est ouvert pendant son Crime Watch Daily interview sept ans plus tard, soulignant le versement de plusieurs millions de dollars qu’Avery était dû à sa condamnation injustifiée antérieure. Steven has made his feelings very clear about his parents; during telephone interviews with the documentary makers from jail, he spoke candidly of his worry about them. « Quand il était à Boscobel, sa fille Jenny est venue plusieurs fois, mais à part ça, ses enfants ne viennent pas », Sandra Greenman (qui s’était fiancée à Avery alors qu’il était derrière les barreaux, mais a rompu quand il a refusé) d’accepter sa foi chrétienne) a dit à la Courrier quotidien. « Mon frère et moi, nous avons postulé pour cette entreprise de sécurité. Avery a rencontré sa future épouse, Lori Mathiesen, en 1982 alors qu’il n’avait que 19 ans (via Lourd). Upon the release of Part 2 of the documentary, people realized that her belief in her child never wavered. Je suis son fils, même si je ne le regarde pas comme un père. Bill et Steven Jr. Avery affirment que le fait d’être le fils d’un meurtrier condamné a considérablement limité leurs possibilités d’emploi au fil des ans. The footage shows Dolores and Allen looking tired and markedly older. Nous étions plus que qualifiés pour cela », a-t-il déclaré à Melissa Moore sur Crime Watch Daily. Bill et Steven Jr. n’avaient que 10 jours quand Avery a été emprisonné pour viol en 1985, ce qui signifie qu’ils ont passé la grande majorité de leur vie sans père. The pair featured heavily in the Making a Murderer documentary. Alors que les deux frères ont servi dans l’armée – Steven Jr. a fait une tournée en Irak et Bill en a terminé deux – trouver des emplois civils réguliers a apparemment été un peu délicat. » D’après ce qu’ils ont vu, les deux jumeaux ont convenu que Faire un meurtrier a finalement dépeint Avery dans ce que Moore a appelé une «lumière sympathique». The Avery family | Making a Murderer via YouTube. Cependant, Avery ne verrait aucun d’entre eux grandir. À peine deux ans après sa libération, Avery a été accusé du meurtre de la photographe Teresa Halbach. Pour les fils jumeaux d’Avery, le buzz provoqué par la série docu à succès énorme a été doux-amer. There's a new Making a Murderer update for advocates of Steven Avery's alleged innocence, but it doesn't mean too much just yet. Part 1 of Making a Murderer introduced Steven Avery’s mom, Dolores, to the world. Steven Avery’s parents Dolores and Allan played key roles in the documentary on Netflix. ». Qu’est-il arrivé à la fille de Ted Bundy? « Un peu des deux, en quelque sorte », a déclaré Bill. Le fils d’Avery avait précédemment déclaré qu’il avait rompu les liens avec son père après qu’il ait commencé à lui donner une fessée lors de visites en prison. Aucune des filles d’Avery n’a attiré l’attention des médias depuis que leur père est devenu notoire, et son beau-fils a également gardé la tête baissée. If it’s up to her, Steven Avery will once again be exonerated and released soon. Making a Murderer: A timeline of the Steven Avery case, There's a Making a Murderer spin-off coming. «, Bill et Steven Jr. Avery étaient des adolescents lorsque leur père a d’abord été disculpé et est sorti de prison. During an interview, Allen Avery admits his biggest fear. », Malheureusement, les véritables circonstances entourant la mort de Teresa Halbach ne seront peut-être jamais claires – ce que Steven Jr. a accepté. Digital Spy participates in various affiliate marketing programs, which means we may get paid commissions on editorially chosen products purchased through our links to retailer sites. Selon Steven Jr., le mot sur la vigne Manitowoc était que certaines entreprises avaient mis les garçons Avery sur liste noire, refusant même de les considérer pour des postes. It’s hard to remember a time before everyone and their grandmother had an opinion on Steven Avery’s murder case. C’est une question que tous les enfants Avery ont sans aucun doute rencontrée d’innombrables fois. Steven Jr. a ajouté: « Je suis d’accord avec lui. Lorsque Penny Beerntsen a découvert qu’elle avait pointé le doigt sur un homme innocent après son viol en 1985, elle a été mortifiée, mais a admis qu’elle avait fait une énorme erreur – ce que la loi a apparemment refusé catégoriquement de faire. “My greatest worry is that me and Mama don’t pass away before Stevie gets out,” he said. First introduced in Part 1 of Making a Murderer, Dolores has always been very vocal about her belief that her son is innocent. «. Ils n’ont pas grandi avec lui. Les cinéastes ont fait valoir qu’Avery avait de nouveau été condamné à tort, dépeignant le département du shérif du comté de Manitowoc comme «non professionnel, corrompu et alimenté par la vengeance», comme le journal du Wisconsin le Post Crescent Mets-le. Just hit 'Like' on our Digital Spy Facebook page and 'Follow' on our @digitalspy Instagram and Twitter account. « En quelque sorte, je n’en ai pas », a-t-il dit. « Cela aurait été bien si le procureur et le shérif avaient dit: » En fait, nous nous sommes tous trompés. 2018’s Faire un meurtrier: Partie 2 concentré sur ses tentatives pour prouver l’innocence d’Avery.